Nombre d’habitants, population étudiante ?

2eme ville des Pays Bas, ville portuaire, 640 000 habitants .

Ville ouvrière avec une population d’immigrants d’Europe Centrale et de l’Est. Ville multiculturelle dont près de 50% de la population immigrée voir 70 à 80% est concentré sur certains quartiers.

Les problématiques de sécurité sont abordées tous les 5 ans lors du conseil municipal et l’évaluation de la méthode de travail est organisée annuellement ainsi qu’un sondage sur les problématiques de sécurité.

Une forte volonté politique de travailler sur la question des drogues qui est basée sur le constat qu’améliorer la sécurité urbaine peut apporter une maîtrise et une meilleure compréhension  du phénomène.

 

Quels espaces sont concernés ?

Des problématiques de scènes ouvertes de drogues et de consommation d’alcool importante de la part de la population étudiante et immigrées sont constatées. Rotterdam est aussi une ville festive avec une vie nocturne active.

Le contexte de la ville (ville portuaire) et la consommation d’alcool et / ou de drogues ont des conséquences sur la santé (durée de vie baisse de 2 ans / à d’autres villes des Pays Bas). L’alcool a un impact direct et indirect (nuisances sonores, violences, problématiques scolaires) que la ville souhaite prévenir en équilibrant les actions de prévention et de répression.

 

Fréquence et moments ?

Le public jeune est particulièrement concerné avec des problématiques et risques liés à la consommation d’alcool sur la plage. La ville a été notamment confrontée à un apéro géant qui a eu des conséquences dramatiques.

 

Quelles substances et quelle quantité ?

Consommation massive d’alcool.

 

Quel type d’action a été mis en place ? Partenariats ?

Programme de réhabilitation, politique contre l’alcoolisme multidisciplinaire, programme de lutte contre la violence, politique de limitation de la vente d’alcool

 

Les attentes de la ville vis-à-vis du projet

Echanges de pratiques et travail en réseau

 

This post is also available in: English