Nombre d’habitants, population étudiante ?

30 000 habitants supplémentaire en 20 ans dont beaucoup de migrants. La ville travaille sur les questions de participation citoyenne et lutte contre les discriminations ; elle a constaté en travaillent auprès des publics migrants une problématique de consommation d’alcool accentuée par la crise économique.

 

Quels espaces sont concernés ?

La zone de la gare avec des regroupements de jeunes et notamment les jeunes migrants qui ne sont pas habitués au produit alcool.

 

Fréquence et moments ?

Ces regroupements ont lieu le week end et les riverains de la gare ont un fort sentiment d’insécurité.

 

Quelles substances et quelle quantité ?

Alcool

 

Quel type d’action a été mis en place ? Partenariats ?

La ville développe son action sur deux axes : la cohésion sociale et le travail de rue. Elle a notemment mis en place un travail social de rue avec des médiateurs qui orientent vers des dispensaires et les dispositifs sociaux comme l’aide à l’emploi. Un bar « reggio café » sans alcool a été implanté dans un quartier d’habitat social, des ordonnances interdisant la vente d’alcool après 17h, une campagne « maleducazione » a notamment été mise en place.

 

Les attentes de la ville vis-à-vis du projet

Des informations sur :

– la définition de la gouvernance qui intégre les différents services et les institutions

– les expériences menées par les autres villes partenaires

– le travail mené auprès des discothèques

– des groupes de travail créés avec des associations d’étudiants

 

This post is also available in: English