Nombre d’habitants, population étudiante ?

290 000 habitants

 

Quels espaces sont concernés ?

La ville a été confrontée au phénomène des « apéros facebook » avec notamment le décès accidentel d’un jeune homme.

Ville festive avec de grandes fêtes étudiantes où une forte consommation d’alcool et de produits psychoactifs est constatée.

Fréquence et moments ?

Phénomène de fin de semaine

Quelles substances et quelle quantité ?

Alcool et produits stupéfiants

 

Quel type d’action a été mis en place ? Partenariats ?

La ville souhaite maintenir un équilibre pour éviter débordements en s’appuyant sur les aspects réglementaires (pouvoirs de police du maire). La concertation entre syndicat de professionnels de la nuit, préfecture, police nationale, brigade de la vie nocturne a permis la baisse des nuisances nocturnes et de la consommation excessive. Des sanctions restent applicables, 10 à 15 établissements de nuit sont sanctionnés par an et l’arrêté du maire sur la consommation d’alcool sur la voie publique est la base légale d’intervention de la police nationale à l’égard des groupes les plus vindicatifs ou récalcitrants. Le dispositif de prévention, médiation et déambulation nocturnes permet de prendre contact avec la population jeune (distribution d’alcotest, de préservatifs) et d’alerter les jeunes sur les risques.

 

Les attentes de la ville vis-à-vis du projet

Connaître les pratiques des villes

Grouper les forces

Envisager la question de la transposabilité

Partenariat sécurité et santé publiques

This post is also available in: English