Nombre d’habitants, population étudiante ?

150 000 habitants. 25 000 étudiants

 

Quels espaces sont concernés ?

La ville a été confrontée au phénomène des « apéro facebook », près de 8000 personnes se sont rassemblés sur la place de la ville. La gestion de ce phénomène a été assurée par les médiateurs, la sécurité privée et les forces de l’ordre. Si ce phénomène a eu un impact financier non négligeable, cela a aussi permis aux agents d’adapter leurs pratiques professionnelles et à Brest d’investir les réseaux sociaux pour être réactif et assurer la tranquillité publique.

L’espace public est considéré comme un espace de vie, 24h/ 24h, qui se partage.

 

Fréquence et moments ?

en centre ville principalement les vendredis et les samedis soir, Place de la liberté 300 à 400 jeunes jusqu’à 2 ou 3 heures.

– aux abords des salles de spectacles,

– lors des soirées gratuites estivales, 100 à 300 jeunes peuvent rester jusqu’à 6 heures du matin.

Quelles substances et quelle quantité ?

Alcool

Quel type d’action a été mis en place ? Partenariats ?

La ville a mis en place un groupe de travail composé de 6 élus qui réfléchissent à comment garantir la tranquillité des citoyens sans développer une politique « sécuritaire »

La ville ne dispose pas de police municipale ce qui n’est pas une faiblesse mais une force car cela renvoie aux services de l’Etat la responsabilité qui est la leur de garantir la sécurité.

 

Les attentes de la ville vis-à-vis du projet

Partager son expérience et ses acquis

Apprendre des expériences des autres villes partenaires

Construire et dégager ensemble de nouvelles idées et expérimentations,

Construire des recommandations politiques

Envisager une approche médiatique

This post is also available in: English