Nombre d’habitants, population étudiante ?

230000 habitants dont 60 000 étudiants résidant sur un campus universitaire.

 

Quels espaces sont concernés ?

Deux quartiers de nuit avec des bars de nuits et des discothèques sur les berges de la Garonne

 

Fréquence et moments ?

La tranche d’age concerné est de 16 à 25 ans avec des parcours de nuit allant des chambres d’étudiants aux bars,  places publiques, abord des discothèques.

Des  nuisances de fin de soirée.

 

Quelles substances et quelle quantité ?

Alcool est au centre des nuisances avec une polyconsommation

 

Quel type d’action a été mis en place ? Partenariats ?

Depuis 4 ans, la ville et ses partenaires ont constitué un groupe de travail pour accompagner ce phénomène qui se développe avec l’action « festiv’attitude » qui travaille sur la réduction des risques.

La démarche n’est pas d’interdire la fête car Bordeaux a une tradition festive caractéristique du Sud Ouest  et axe son action sur la qualité de la fête et la tranquillité des quartiers de nuit et des riverains.

Les actions menées s’organisent autour d’une prévention dite classique sur le produit alcool par ANPAA, une action réglementaire permise par les arrêtés du maire, une action répressive avec les forces de police (polices nationale et municipale) pour la sécurisation des espaces publics et une action auprès des bars et des discothèques. Aujourd’hui, la ville complète ses actions autour de la gestion de l’espace public autour des questions de tranquillité et de santé publiques.

 

Les attentes de la ville vis-à-vis du projet

Un échange sur les pratiques et sur la gestion des espaces publics en France et en Europe.

 

This post is also available in: English